AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux sauvages (pv Mimosa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naëlia

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 23/04/2011
Age : 19
Localisation : Quelque pars dans le monde

✿´`·.Fiche d'identité.·´`✿
Âge :: 14 ans
Métier/Activité :: chasse et Vagabondage

MessageSujet: Deux sauvages (pv Mimosa)   Dim 10 Juil - 8:26

Je venais de me lever à l'aube et j'avais reprit la traque que j'avais commencé depuis mon entré dans la forêt. Mes provisions étaient déjà à sec car cela faisait deux jours que j'y étais. Pour manger ce matin là, je cherchais d'abord une petite proie et des fruits ou autre. Je marchais silencieusement entre les arbres, faisant attention au moindre bruit, au moindre mouvement, à la moindre odeur. Rien ne m'échappait. Je grimpais rapidement dans un arbre pour être plus à l'aise, et aussi silencieuse qu'un écureuil, je me remettais en route. Mon arc était dans mon carquois avec mes flèches, mon pantacourt et mon T-shirt avaient un peu morflé de ma cavale mais ça m'était égal. Les troues dans mes vêtements ne me dérangeaient pas le moins du monde étant donné ce que je revêtais autrefois chez moi.
Je trouvais finalement un animal dans un fourré. Je m'en approchais silencieusement et reconnu un lièvre. Il était caché non loin d'un vieux tronc abattu. Je pris silencieusement mon arc et deux flèches. J'en encochais une et tirais légèrement sur la corde avant de viser. Je tirais plus avant de relâcher le trait d'un coup. La flèche fila et se planta dans le coeur du lièvre. Je sautais souplement de l'arbre, atterrissant sur l'herbe souple dans un bruit à peine perceptible. Mes pieds nus frôlant le sol en ressentant la moindre vibration. Je m'approchais de ma proie en sortant mon couteau de chasse qui était passé à ma ceinture. Je la dépeçais précautionneusement et enterrais ce qui ne me serrais d’aucune utilité pour éviter que les charognard ne vienne. Je gardais la peau, ça pouvait toujours servir.
Je ramassais ensuite du bois et le rassemblais dans un espace que j'avais dégagé. Je l'allumais avec mes allumettes et attendit qu'il ne reste que des braise. Je plaçais ensuite un plaque de schiste dessus et y mettais la viande à cuire. Le repas fut bientôt prêt et je me régalais.
Je me levais finalement pour partir après avoir nettoyé le coin. Je rangeais mon arc et mettais le trop de viande dans mon sac. Je grimpais de nouveau dans un arbre et allais repartir lorsque j'entendis un bruit étrange. Ce n'étais pas un animal, mais ça y ressemblait fortement. Je décidais d'aller dans cette direction. Je vis bientôt une jeune fille qui devait avoir à peu près mon âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimosa

avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 21
Localisation : non-loin de la colline

MessageSujet: Re: Deux sauvages (pv Mimosa)   Dim 11 Sep - 0:07

Toujours sentir sa proie, a l'odeur, aux bruissements ou a la vue. Il trottait paisiblement il ne se doutait de rien, tous était calme. Le Lièvre grattait de ses pattes fines la terre sèche a la recherche de quelque bonne chose à manger. Mais de puis la sècheresse qui précédait l'été pluvieux, il n'y avait plus grand chose. Les plantes espéraient autant la pluie que les animaux. Mimosa sentait elle aussi le besoin de la forêt et savait qu'elle en dépendait. Pour le moment elle mit cette idée de coter pour attraper son diner et rien ne devait la déconcentrer. Sauf un qu'un détail la dérangeait, léger bruissement dérangent, si infime qu'on n'y prêtait pas vraiment attention. La sauvage n'arrivait pas à mettre le doigts sur la provenance de ce bruit qui paraissait étranges quand on avait l'oreille. Pourtant le lièvre restait tranquillement là sans se soucier que juste au dessus de lui la jeune fille attendait de lui tomber dessus. Mais avant de sauter il fallait respirer avec l'animal sentir ses moindres mouvements et comprendre ses pensés. La sauvage devint Lièvre pour et vit à travers ses yeux.

Soudain le liens se brisa, et Mimosa perdit l'équilibre et dégringola d'une branche en dessous. La tête lui tourna et on lui martelait la cervelle. Que c'était-il passé ? Elle avait senti la douleur de l'animal, mais elle ne dura pas long temps et elle compris en gardant en dessous d'elle qu'il était mort. Son repas venait d'être embrochée par un drôle de bâton. Le bruit étrange fut remplacé par des bruit de pas dans les feuilles mortes. Et là une autre fille s'approcha de la bête. Qui était ce ? En tout cas elle était douée, pour sure ! De son perchoir la sauvage observait la scène, avec quoi avait elle lancée cette lance si fine ? Elle en tout, elle en était sur, l'étrangère n'était pas d'ici et ni de la ville. Comment expliquer si non son instinct de chasse ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlia

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 23/04/2011
Age : 19
Localisation : Quelque pars dans le monde

✿´`·.Fiche d'identité.·´`✿
Âge :: 14 ans
Métier/Activité :: chasse et Vagabondage

MessageSujet: Re: Deux sauvages (pv Mimosa)   Ven 14 Oct - 6:05

La fille me fixa aussi. Elle était perchée dans un arbre non loin de l'endroit où j'avais tué le lièvre. Elle semblait intriguée et contrariée, je devait sûrement avoir voler son repas. Je ne l'avais pas remarqué, sa présence était aussi infime que celle des animaux, aucuns faux pas. C'était la première fois que je voyais quelqu'un comme ça en dehors de mon village. Je portait tout de même ma main à mon couteau de chasse, par réflexe. Son manche était en bois sculpté et la lame était faîte d'os de sanglier, e premier que j'avais tué, comme le voulait la tradition.
Je la fixais, ne sachant pas comment réagir. Elle semblait intriguer par ma flèche, pourtant il n'y avait rien de surprenant, c'était l'objet de base pour chasser. Je finis par dire, d'une voix méfiante :

- C'était ta proie ?

J'avais repris mon caractère direct et abrupte que j'avais dus mettre de côté lorsque j'étais arrivé en ville. Je ne voyais pas pourquoi on devrait faire tout ces détours pour demander quelque chose. Pour moi, il fallait aller droit au but et ne pas tourner autour du pot.
J'entendis alors un bruissement infime derrière moi. J'en avais déjà entendu de semblable, sauf que l'animal était deux fois plus gros chez moi. Il était discret et attendait que sa proie baisse sa garde. Un loup. Il devait encore être à dix pas derrière moi.
Je me retournais et je vis ses yeux briller dans l'ombre entre deux arbres. il était déjà prêt à bondir. j'eus un sourire amusé, on ne me la faisait pas à moi. Je portait déjà ma main droite à mon arc, rangé dans mon carquois, et je m'en saisissais. Je pris avec l'autre main une flèche, ce serait mon unique chance. j'étais dans une petite clairière, l'arbre le plus proche était trop loin pour que je puisse grimper suffisamment rapidement.
Je murmurais :

- Le bruissement silencieux du loup est la dernière chose que l'on entend avant de sentir la morsure glacée de la mort. Ceux qui ne savent ni voir, ni entendre se font surprendre dans leur sommeil, mais les chasseurs tirent toujours une seule flèche, leur dernière flèche.

C'était la phrase que j'avais apprise de la part de mon ami Berani lorsqu'un groupe de chasseur était revenu avec trois morts à cause des loups. Depuis, je la récitais à chaque fois que j'en croisais ou entendais un, pour me rappeler ce qui arrive lorsqu'on rate sa flèche.
J'avais à peine dis la dernière syllabe, qu'il me sauta dessus en criant. Je posais vivement un genoux à terre, encochais, visais et tirais d'un mouvement vif et précis. Le loup poussa un gémissement avant de s'effondrer juste devant moi. Je le détaillais, heureusement c'était un mâle, je n'avais pas privé des petits de leur mère. Je me tournais vers la fille et dis, d'une voix toujours aussi méfiante :

- Je suis Naëlia, et toi ? Qui es-tu ?

Je récupérais ma flèche et la nettoyais avant de la rangé avec mon arc dans mon carquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimosa

avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 21
Localisation : non-loin de la colline

MessageSujet: Re: Deux sauvages (pv Mimosa)   Jeu 3 Nov - 22:51

- C'était ta proie ?

Mimosa ne répondit pas, elle avait déjà vu le loup se pointer derrière l'inconnu. Vu son expérimentation elle devrait se débrouiller, elle voulait voir comment. D'habitude les Loups ne s'approchent pas des Hommes, sauf quand ils dorment ou quand ils sont en meute, celui là devait vraiment être affamé pour s'attaquer à cette fille.
Mimosa ne quitta pas la scène des yeux, la fille se retourna. Bonne réaction car en général un loup court plus vite qu'un Homme. Le loup lui sauta dessus, elle eu juste le temps se me mettre en position de tire et de le tuer dans sa foulée. Le loup tomba sur la fille, mort. C'est arc de bois fascinait Mimosa, quelle précision et quelle rapidité. Mais, elle ne devait pas venir de la ville, Mimosa en était sûre, personne vivant là-bas ne pouvait entendre ou sentir. Car là-bas les bruits de ronronnement les rendent sourds et les odeurs âcre détruisent leur odorat.
La sauvage se tourna vers Mimosa et lui dit :

- Je suis Naëlia, et toi ? Qui es-tu ?

Cette question, elle la connaissait par cœur. Tout ceux qui arrivent en forêt la lui pose, mais ça ne faisait pas le même effet quand c'est une égale qui la pose. Pourtant Mimosa ne répondit pas directement il valait mieux en dévoiler le moins sur soit et en savoir plus sur son entourage :

- D'où tu viens ?

Mimosa décida de se retrouver à la même hauteur que cette personne et descendit habilement de son arbre. Elle sentit l'odeur de la ville sur les vêtements de la fille, et une autre odeur de forêt... mais pas de celle-ci. Une autre, plus humide qu'ici. Son teins était halé et son visage était marqué par d'étranges signes que Mimosa ne savait déchiffrer. Mimosa se pencha sur le Loup mort et lui murmura des paroles pour le remercier de sa chaire, puis elle jeta un coup d'œil sur le lièvre :

-C'est toi qui l'as tué.

(désoler pas beaucoup d'inspiration)

_________________


Dernière édition par Mimosa le Sam 5 Nov - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlia

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 23/04/2011
Age : 19
Localisation : Quelque pars dans le monde

✿´`·.Fiche d'identité.·´`✿
Âge :: 14 ans
Métier/Activité :: chasse et Vagabondage

MessageSujet: Re: Deux sauvages (pv Mimosa)   Ven 4 Nov - 11:48

Tient, tu as répondu... ^^

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Elle ne répondit pas à ma première question, mais aucun doute ne faisait qu'elle visait le lièvre. Juste après avoir tué le loup, je l'entendis descendre, mais elle ne répondit pas de nouveau à ma question. Elle en posa une, bien au contraire. Je réfléchis, était-il prudent de livrer cette information à une fille que je venais de rencontrer ? Je la regardais attentivement, elle semblait avoir grandit dans cette forêt tellement elle était imprégner de son odeur. Elle devait savoir entendre, voir et sentir, comme ceux de mon peuple. j'eux un sourire, ce qui était rare face aux étranger. je répondis simplement :

- Je viens d'une forêt bien plus grande que celle-là, mais les voleurs de bois m'ont forcé à partir. Chez moi, si on ne sait pas entendre, voir et sentir, on meurt assez vite.

J'avais légèrement mentit sur les raisons de mon départ, en réalité c'était simplement pour évité un mariage arrangé avec un idiot. Elle remercia le loup pour sa nourriture et je reconnu là un simulacre des rites à faire lorsqu'on tu un animal. J'allais chercher le lièvre et le posais à côté du loup. Je murmurais dans ma langue :

- Merci de vous être sacrifié pour nous nourrir, votre mort ne sera pas en vain car cela nous permettra de survivre encore un peu et nous vous en serons éternellement reconnaissant.

Je me relevais et demandais à l'étrange fille :

- Tu en veux? Mais je ne partage mes proies qu'avec ceux dont je connais le nom.

Je sortais alors mon couteau d'un geste vif et découpais la viande avec des gestes adroits et précis. Le lapin fut facile à dépecer et j'enterrais ce qui ne pourrais pas servir. je m'occupais ensuite du loup, rassemblant mes trouvaille sur sa peau que j'avais étendue. Il y avait très peu de parties mangeable dans un loup. ils étaient souvent rachitiques et l'aigreur de leur sang se propageait dans la viande, ce qui faisait qu'il fallait vraiment bien la cuir avec de bonnes herbes pour que ce soit mangeable.
Je finis par faire un feu dans un espace dégager, j'utilisais toujours mes allumettes, je devais reconnaître que cette invention des voleurs de bois était très utile.
Je regardais la fille, attendant ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimosa

avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 21
Localisation : non-loin de la colline

MessageSujet: Re: Deux sauvages (pv Mimosa)   Mer 14 Déc - 21:35

- Je viens d'une forêt bien plus grande que celle-là, mais les voleurs de bois m'ont forcé à partir. Chez moi, si on ne sait pas entendre, voir et sentir, on meurt assez vite.

Mimosa trouvait que ses paroles ressemblaient à du charabia. (Naëlia faisait l'éloge de son pays comme Sganarelle, de molière, faisait l'éloge du tabac ) La sauvage répondit un simple:

-ah...Mimosa attisa sa curiosité, et comme sa question était restée sans appelle elle enchaina :
mais c'est ou ?

Naëlia se releva et ajouta à l’intension de Mimosa :
-Tu en veux? Mais je ne partage mes proies qu'avec ceux dont je connais le nom.

Son nom importait peu maintenant, qu'elle lui dise Mimosa serait mentir, si on considère que son nom est celui qu'on lui a donné à la naissance. Manon serait plus exacte, d'après Martin son frère. Mais pour elle son vrai nom était celui qui la représentait :

-Moi c'est Mimosa, mais je n'en veux pas !

Mimosa avait un esprit particulière et pour elle, le plaisir de manger se retrouve dans l'effort d'avoir attrapé sa proie. La jeune fille ne connaissait pas encore très bien le "partage " ou du moin elle ne l'acceptait qu'avec ses deux amies (pour le moment). Et puis elle n'était pas encore très sociable, même si le temps passés avec Lou et Olivia l'avait aidé. Les inconnus restait potentiellement dangereux t'en qu'on ne connaissait pas leurs façons d'agir, leurs réactions et leurs motivations. Les deux filles était en face à face, pourtant pas hostile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naëlia

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 23/04/2011
Age : 19
Localisation : Quelque pars dans le monde

✿´`·.Fiche d'identité.·´`✿
Âge :: 14 ans
Métier/Activité :: chasse et Vagabondage

MessageSujet: Re: Deux sauvages (pv Mimosa)   Mer 14 Déc - 23:53

Elle ne sembla pas convainque sur les raisons de mon départ. Pourtant, elle n'insista pas de ce côté mais plutôt sur le lieu où se trouvait mon pays. Je réfléchit tout en vérifiant le feu. Elle ne semblait pas dangereuse, mais mon naturel méfiant prenait toujours le dessus pour le moment. Je finis par dire :

- C'est dans un autre pays, au-delà de l'Océan. Je dois reconnaître une chose aux voleurs, c'est qu'ils ont inventé certaine choses utiles. Mais d'autre qui détruise la nature.

Je fermais les yeux, il ne fallait pas que je baisse ma garde. Je prenais de nouveau mon couteau et bougeais légèrement les braises afin d'aplanir plus ou moins l'espace. je plaçais ensuite une pierre plate dessus et j'attendis qu'elle soit brûlante pour y déposer des morceaux de viande et des herbes que je piochais dans mon sac.
Elle me répondit finalement sur son nom, Mimosa, je sourit, ce ne devait pas être son vrai nom. Mais je m'en fichais bien. Elle ne voulait pas de la viande, tant pis, ça en fera plus pour moi. J'empaquetais dans les peau la viande que je ne comptais pas manger après l'avoir salé pour la conserver. Je la rangeais ensuite dans mon sac.
Je surveillais la cuisson de mes tranches de viandes lorsque j'entendis un cri au-dessus de nous. je relevais la tête et je vis un oiseau. Je murmurais :

- Un aigle.

Je souris en effleurant mon brassard. L'aigle poussa de nouveau son cri. Je savais que généralement, ils vivaient en montagne, je savais que c'était un signe. Je le regardais un moment décrire de grands cercles au-dessus de nous avant de reporter mon attention sur ma nourriture. j'avais totalement oublier Mimosa.
J'allais commencer à manger lorsque j'entendis un bruit semblable au tir d'une carabine. je jetais un oeil au cercle et je vis l'aigle tomber au sol. Je me relevais d'un bond et partais dans la direction où il était tombé. Avec un peu de chance, j'arriverais avant les chasseurs.
Mais lorsque je fus sur place, ils étaient déjà autour de mon symbole. Je prenais dans mon sac ma sarbacane et la chargeais avec une fléchette enduite d'un paralysant. Je visais le premier homme sur les trois et tirais. Il tomba au sol, attirant l'attention des deux autres. J'en prenais une autre et tirais dans le second. Le troisième y passa lui aussi.
e sortais de ma cachette et fonçait vers l'animal pour voir s'il était toujours en vie. Heureusement, la balle ne lui avait touché que l'épaule, c'était guérissable. je le saisissais doucement et l'emmenais loin des chasseurs.
Je retournais dans la clairière en suivant l'odeur du feu et déposais l'aigle sur le sol avant de prendre dans mon sac de quoi le soigner. La balle avait traversé sans touché de points vitaux. Je devais juste refermer la plaie et normalement, il devrait pouvoir voler de nouveau.
Je m'attelais à la tache avant de prendre un morceau de viande cuite et de la lui tendre. Il renifla la nourriture deux secondes et je dis :

- C'est de la viande. Ce n'est pas empoisonnée, je le jure.

Il finit par accepter l'aide et avala le morceau de viande. je souris avant de le reposer et de manger à mon tour, lui donnant des morceaux de temps à autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimosa

avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 21
Localisation : non-loin de la colline

MessageSujet: Re: Deux sauvages (pv Mimosa)   Jeu 15 Déc - 22:30

t'es gentille mais tu ne peux pas savoir que se n'est pas mon vrai nom ! juste comme ça ... sacahnat que pour mimosa elle même c'est comme sont vrai nom ! c'est pas par ce que j'écris se qu'il y a dans la tête de Mimsoa que Naëlia le perçoit aussi c'est du RP je te rappelle ! c'est comme un partage d'écriture il faut laisse de champ pour un réaction de son partenaire ( là on dirait plus que tu es toute seule !)
Wink

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

- C'est dans un autre pays, au-delà de l'Océan. Je dois reconnaître une chose aux voleurs, c'est qu'ils ont inventé certaine choses utiles. Mais d'autre qui détruise la nature.


Elle devait surement parler de ceux de la ville les "citadins". Mais eux inventer quelque chose de pratique ? Il invente surtout des machine pour en faire moins et ils deviennent des Hommes mous. Ils sont tous dépendant de ce qu'ils créent.

La conversation s'arrêta là et Mimosa ne voyait pas d'intérêt a en rajouter, et puis elle et la parole c'était pas encore sa.
Ne voyant pas quoi faire d'autre elle partit sans agresser une parole de plus a la nouvelle. Elle avait vu dans ses yeux un changement elle était passer plus dans un ton agressif et méfiant alors qu'au début elle paraissait plus aimable. La sauvage savait qu'elle devrait la surveiller c'était en quelque sorte son rôle de veiller sur les arrivants en forêt. Naëlia venait d'un autre forêt, il va falloir qu'elle s'adapte au coutume locale, il n'y a rien de plus dangereux quelqu'un qui croit savoir. Cette personne se renferme et devient aveugle a son nouvelle environnement. Après réflexion Mimosa décida de ne pas trop s'éloigner et de se concentrer sur un éventuelle message de Gaïa, car elle ne savait pas trop que penser de cette fille. C'est vrai que d'un côté Mimosa n'est jamais très agréable au 1er abord, mais c'est sa façon de faire.
Un cri perçant traversa la ciel, Mimosa y aperçu un aigle. Elle le reconnu, particulièrement, car il avait une petite tache sous son cou. C'était celui qui avait un nid un peu plus haut que la tour de garde. Il se dirigeait dans la direction inverse à celle de la jeune fille, vers Naëlia. Mais au même moment Mimosa perçu les pas lourds de personne de la ville.

*Oh ! non, encore. Ils viennent de plus en plus souvent. *


Elle s'approcha furtivement des Hommes :

*Aï se sont des tueurs ! ils on leurs armes...*


En suivant leurs regardes, elle comprit qui était leur cible :
L'aigle.
Cela c'était des gens "pas dans la loi", Lou lui avait expliquée que ils n'avait pas le droit de tout chasser. Et que l'été si on en voyait pas c'est par ce qu'il n'ont pas le droit. Leur période est Automne Hiver et là on en est en plein dedans, c'est le moment le plus dangereux de l'année. Un jour ils tireront sur un enfant !
Mais là c'était le faucon qui était en danger. En plus le malheureuse se mit a tournoyer dans la ciel ce qui leurs faciliter la tache. Il devait se situer pas loin "du campement" de Naëlia. Pourquoi il y tournoyait comme ça ? Ce n'était pas à son habitude !
Mais le son du rechargement des fusils tira Mimosa de ses pensées. Il fallait faire quelque chose maintenant ! Sans trop réfléchir elle prit un bâton, et attendit prête a le lancer. Les mains " des tueurs" était en place, l'arme calée sur leurs épaules. Leurs doigts tremblait sur la détente. Mimosa braquait sont regarde vers le moindre mouvement de leurs part. Le son viendrait après alors il fallait l'oublier, oublier qu'on pouvait entendre, ne plus écouter son cœur qui battait la chaman.
Il tira ! Aussi vif que possible elle lança sont simple battons de toute ses forces. Un simple bout de bois, qui pourtant frappa chaque fuse dans un mouvement de boomerang. Un simple coup qui suffit à faire dévier les pierre de métales.
L'oiseau fut touchée tout de même mais mon gravement que le prévoyait le coups fatale.
Naëlia arriva à se moment et embarqua l'oiseau. Mimosa venait de comprendre que c'était l'aigle qui avait été choisi par gaïa pour la jeune fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux sauvages (pv Mimosa)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux sauvages (pv Mimosa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux étalon qui s'entendent bien valent mieux que 1000 juments en furie [PV Khandray] [A archiver]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants de Gaïa :: ✿´`·.Coeur de la Forêt ( Partie RP ).·´`✿ :: ✿´`·.Bois des fées.·´`✿ :: Gros chêne abattu-
Sauter vers: